Dordogne automnale, ou la croisière du foie gras...

Les québécois disent Canot, les anglais Open Canoë, balade à la journée ou virée de plusieurs jours dans ce forum
yves_LH
Membre du Comité Directeur
Messages : 218
Enregistré le : mar. 21 mai 2013 10:39

Re: Dordogne automnale, ou la croisière du foie gras...

Message par yves_LH » lun. 30 sept. 2019 17:36

dodo dans ma tente et.. siège....dans mon canoé.
Yves

François
Membre du Comité Directeur
Messages : 1181
Enregistré le : ven. 17 mai 2013 10:31

Re: Dordogne automnale, ou la croisière du foie gras...

Message par François » mar. 1 oct. 2019 11:27

Bonjour à tous,

Notre "routeur" André a fait un super boulot en recherchant les cartes de notre rando , en les annotant et en vérifiant les ouvertures de camping. Je vous les transmet en l'état, j'aurais fait beaucoup moins bien. Vous pouvez les imprimer, voire les plastifier ou les télécharger sur vos smartphones pour les regarder hors connection.

Rendez-vous à Tizé à 9h lundi 7 pour les Teviens pour un départ à 9h30. Arrivée prévue vers 17h30 au camping de l'Europe et jonction avec Franck, Anne et Jean Raymond

Notre camping de départ sera le camping de l'Europe à Argentat où nous laisserons les véhicules.
Celui de l'arrivée sera le camping la plage à Vezac où nous passerons deux nuits au tarif imbattable de
57,10€ la nuitée pour le groupe. Je regarde les restaus à Sarlat afin de retenir une table pour le dimanche soir.

Nous aurons 4 nuits en bivouac ou camping suivant l'humeur du groupe (campings possibles à Carennac mercredi et saint Julien de lampon vendredi). Nous aurons aussi 3 dîners à prévoir mais on peut faire des courses en route.
Ma suggestion:
Martine et François mardi soir (on aura un plat fait à Rennes)
Anne et Franck mercredi soir
Jean Raymond et Claude jeudi soir (Risotto)
Elsa et Luc Jeudi soir
André et Yves samedi soir
On peut aussi aller au restau un soir si restau ouvert pas loin en plus du lundi soir et du dimanche soir, c'est à vous de voir.

Prévoyez des chèques et du liquide plus carte de crédit pour la caisse voyage et la caisse bouffe/camping.
La météo semble pour l'instant correcte, croisons les doigts.

Le niveau d'eau est bas mais suffisant (les gabarres passent).

Bonne fin de préparation à tous.
François
ps: RV jeudi 14h au club pour ceux qui peuvent pour préparer les bateaux, les trois bidons TEV seront là.
“Everyone must believe in something. I believe I'll go canoeing.”
Henry David Thoreau

Elsa
Adhérent(e)
Messages : 130
Enregistré le : dim. 1 juin 2014 11:15

Re: Dordogne automnale, ou la croisière du foie gras...

Message par Elsa » jeu. 3 oct. 2019 12:35

Je suis là cet après-midi

François
Membre du Comité Directeur
Messages : 1181
Enregistré le : ven. 17 mai 2013 10:31

Re: Dordogne automnale, ou la croisière du foie gras...

Message par François » sam. 12 oct. 2019 22:20

Arrivée du groupe de canoteurs à la Roque Gageac après une belle semaine de rando. Temps très agréable.demain dimanche c'est navette et tourisme et lundi retour au bercail.
A plus sur l'eau.
“Everyone must believe in something. I believe I'll go canoeing.”
Henry David Thoreau

François
Membre du Comité Directeur
Messages : 1181
Enregistré le : ven. 17 mai 2013 10:31

Re: Dordogne automnale, ou la croisière du foie gras...

Message par François » mar. 15 oct. 2019 18:55

CR Dordogne 2019
Lundi 7 Octobre
Départ et route pluvieux puis temps plus calme pour notre arrivée au camping de l’Europe à Argentat, notre point de départ.
On plante les guitounes pour la nuit par une extrême douceur et l’on s’en va dîner au restau à Argentat. C’est vraiment la fin de saison et en plus nous sommes lundi : le bled n’est guère animé.
On dédaigne le bar à tapas réservé sur internet (on prévient quand même) et on s’installe à la brasserie de la Dordogne pour un dîner roboratif. Le trip commençait bien.

Mardi 8
Les troupes sont rodées, les équipages faits à l’avance et à 10h les 5 canots attaquent la descente après avoir laissé nos véhicules en garde des patrons du camping (ils nous feront la navette dimanche).
On franchit le rapide du Malpas, unique petite difficulté du parcours, avec un seul plantage sur roche (faut dire que la Dordogne est au niveau mini : 12m3). On poursuit avec un beau soleil d’automne, un premier picnic sympa et quelques rapides amusants jusqu’à Beaulieu sur Dordogne.
On tâtonne un peu avant de s’installer en rive gauche dans une sorte de jardin public (tous les campings sont fermés à Beaulieu en cette saison).
Les troupes vont visiter Beaulieu, magnifique village, et rentrent à la nuit pour ingurgiter le rougail saucisse confectionné par Martine. Le cubi de rouge prend une claque monumentale et quelques gouttes de « raide » viennent même abreuver les soiffards. Puis chacun se retire sous sa tente ou sous le tipi pour ceux qui, avaient eu la flemme de monter leurs guitounes.
Mercredi 9
Le réveil est fort pluvieux et on ne se hâte point de décoller mais on finit par embarquer pendant une accalmie. On franchit la glissière de Beaulieu qui occasionnera de belles estafilades sur les coques.
La matinée est maussade et le picnic arrosé mais le temps s’améliore et c’est sous un beau ciel que nous nous plantons au charmant camping « les eaux vives » à Carennac. Nous y sommes quasiment seuls et le patron fort aimable nous encourage à ramasser les noix qui parsèment son terrain. Martine ne s’en prive pas. Anne et Franck sont au fourneau et nous concoctent une potée aux potimarron et harengs bien aimable. Puis nous nous retirons sous nos tentes à la nuit noire (20h30 environ).
Jeudi 10
L’équipe est maintenant au top et à 10h05 nous sommes sur l’eau après une nuit fraîche et quelques gouttes de pluie. On passe la glissière de Carennac à la cordelle car le niveau d’eau est vraiment bas, mais nous ne déchargeons pas les canots. Le beau temps est revenu et on picnic au soleil au port de Gluges. On dépasse Saint Sozy et on s’arrête en rive gauche sur un camping fermé. Le propriétaire nous autorise aimablement à passer la nuit chez lui mais nous prévient que ses sanitaires sont fermés et ses circuits d’eau vidangé. Anne et Martine se font une copine, sauveuse d’écureuil à ses heures perdues. A 18h le soleil se couche derrière la falaise mais Jean Raymond se met au piano et la magie du risotto opère. En matière de nourriture le plan était que chaque canot était autonome pour son petit déjeuner et son repas de midi (l’idée lyoph. de Patrick m’était restée). En revanche à tour de rôle chaque canot régalait la compagnie pour le dîner.
Vendredi 11
Réveil dans la brume avec des tentes ruisselantes d’humidité mais l’ambiance est magique et au fur et à mesure de notre progression le long de magnifiques falaises le soleil perce et nous réchauffe. On se dévisse le cou pour admirer le paysage et les châteaux perchés aux bords des falaises. On s’arrête à Souillac dans un jardin public pour le picnic. Il fait presque trop chaud et nous renonçons à aller visiter la basilique qui est un peu loin à notre goût.
Un équipage qui trouve sans doute le rythme trop lent engage le turbo et nous colle quelques centaines de mètres dans les dents. Nous faisons une pause au soleil et j’aperçois au loin comme une coque qu’on retourne mais je n’y prête guère plus d’attention que ça (les furieux avoueront après, qu’une mauvaise gîte dans les branches leur a valu un bon bain de siège. Ils nous régaleront le soir d’un bel apéro)
On s’arrête au camping de Saint Julien Lampon. Les douches sont bien chaudes mais le lieu est un peu trop proche de la route à notre goût. On peut quand même utiliser un préau abrité avec tables et chaises et Luc nous prépare un porc Columbo d’excellente facture (il se murmure que Madame Luc y est pour quelque chose).
Samedi 12
Cinquième et dernier jour de navigation. L’équipe est sur l’eau en un temps record, tout le monde est en forme et on atteint le cingle de Montfort pour un picnic carrément caniculaire en un rien de temps. On se régale de la vue de quelques castels puis c’est le magnifique village de la Roque Gageac, ses falaises, ses barques à touristes et ses boutiques.
Un kilomètre après, les derniers coups de pagaie de la rando nous amènent au « camping de la plage » où les aimables propriétaires nous invitent à nous étaler sur autant d’emplacements que nous le souhaitons. Le camping est encore bien rempli de touristes en camping-car mais il s’avère fort agréable avec ses sanitaires modernes. Une salle est aimablement mise à notre disposition et Yves et André nous régalent d’un confit de canard local. Quelques bières vidées au bar du camping avaient donné le ton de cette pénultième nuit sous la tente.
Dimanche 13
A 9h pétantes comme convenu le volubile proprio du camping de l’Europe nous embarquait dans son Traffic (sa Mercos avait un pneu crevé) et en une heure cinquante de route nous abreuvait Franck et moi de tous les potins de la Corrèze. Retour pour 13h un peu fatigués mais avec nos deux véhicules.
Pendant ce temps les petits copains avaient désarmé les canots, fait séché le matos et avaient fait une petite visite de la Roque Gageac. Franck et moi fûmes même récompensés de nos efforts de navetteurs par une bonne bouteille de « Ter Raz », excellent IGP du Périgord.
Après la sieste on s’en fut visiter Beynac, autre magnifique village des bords de la Dordogne avant de monter à Domme, autre lieu magique perché sur la falaise et d’aller conclure cette virée par un dîner « chez les filles », bonne table locale.
Lundi 14
A 9h10 on décollait, camion plein et remorque chargée pour atteindre Tizé vers 16h30 après avoir affronté l’orage qui tombait sur Nantes. Ce fut un beau voyage.
Les équipages : Franck et Anne. Luc et Elsa. Jean Raymond et Claude. Yves et André. Martine et François. Les trois canots de TEV plus le Prospecteur de Franck et mon Pocket Canyon.
Les stats : 8 jours de voyage, 5 jours de rando, 1372 km en Bébert, 115km en canot.
Le budget : 127€ de camping et nourriture, 93€ de transport et 315€ pour Bébert IV (Bébert III est déjà budgété)
Chacun c’était muni en plus de lyoph ou autre pour le midi, de café en poudre, confitures et douceurs pour le petit déj et de quelques bouteilles pour faire bonne mesure dans les bidons.
N’hésitez pas à me demander des tuyaux si vous voulez monter un autre trip sur cette magnifique rivière.
François
Les photos bientôt
“Everyone must believe in something. I believe I'll go canoeing.”
Henry David Thoreau

Avatar du membre
Sam
Administrateur du site
Messages : 390
Enregistré le : jeu. 16 mai 2013 15:12

Re: Dordogne automnale, ou la croisière du foie gras...

Message par Sam » mar. 15 oct. 2019 19:35

Belle rando apparemment et beau compte rendu, bravos.
Le kayak c'est vachement mieux avec de l'eau.

Répondre