La Loire de langeais à Bouchemaine 1er au 5 juillet

Les québécois disent Canot, les anglais Open Canoë, balade à la journée ou virée de plusieurs jours dans ce forum
Répondre
François
Membre du Comité Directeur
Messages : 1161
Enregistré le : ven. 17 mai 2013 10:31

La Loire de langeais à Bouchemaine 1er au 5 juillet

Message par François » ven. 14 juin 2019 16:22

salut à tous,

Une rando chasse l'autre. de retour d'ecosse dans une forme correcte je vous confirme que si vous êtes toujours dispo je vous propose une balade en OC la 1ére semaine de juillet.
Comme je vous l'avait déjà dit je vous propose un départ le lundi 1er et pour qu'on puisse utiliser le camion de TEV on reviendrait le vendredi soir (Le camion part dans les Alpes le samedi 6).
On pourrait faire un parcours que je connais (et Claude aussi) entre langeais (aval de Tours) et Bouchemaine (Angers) soit une centaine de km.
On pourrait donner RV à Franck à Bouchemaine et charger son matos, sa barque et son équipier (si nous ne sommes que 6 dans le camion) et avoir ainsi une voiture pour la navette.

8 inscrits pour cette rando: Franck et son copain Jean-pierre dont nous avons fait la connaisance à l'OCF l'an dernier,
Claude, Anne, Maryse, Jean-Raymond, Martine et François.
Nous prendrions 2 OC du club, le Tipi, Le camion et la grande remorque rivière.
Il reste un des deux Nova craft pour un dernier équipage. Si cela vous intéresse contactez-moi au plus vite.
François
“Everyone must believe in something. I believe I'll go canoeing.”
Henry David Thoreau

François
Membre du Comité Directeur
Messages : 1161
Enregistré le : ven. 17 mai 2013 10:31

Re: La Loire de Langeais à Bouchemaine 1er au 5 juillet

Message par François » sam. 6 juil. 2019 17:25

Notre chère Maryse ayant déclaré forfait pour raisons de santé nous n'étions que 7 au départ et un k :( :shock: :cry: k de mer fut donc chargé sur la remorque. A Bouchemaine on retrouva l'ami Franck, son équipier Jean-Pierre et son Prospecteur. On remonta tout ce joli monde à Langeais et sur le coup de 15h Jean-Raymond, Anne,Martine, Claude, François et les deux sus-nommés embarquèrent pour une joyeuse équipée. Nous nous étions promis de faire plus light que les autres années mais le poids des sacs , glacières, bidons et autres tarps nous enfonçaient de quelques cm. Ce n'était pas encore cette année que nous allions rejoindre le groupe des CUL (canoteurs ultras légers).
La Loire était basse et ses bancs de sable peuplés de zoziots rigolards promettaient des bivouacs sympas. Vers Ingrandes on s'installa sur une plateforme sableuse un peu abritée du vent après une douzaine de km et on s'attela au dîner: rougail saucisses, confectionné par Martine.
Le lendemain une grande journée de pagaie avec pas mal de vent mais un cagnard d'enfer nous mena juste en amont de Saumur pour un bivouac touareg sur une plateforme bien ventilée. Malgré les moqueries de ma chère et tendre je confectionnai un abri pour les troupes avec le tarp et le dîner de harengs pommes de terre fut apprécié. Le midi nous avait trouvé à Candes saint Martin pour un picnic à l'ombre et une visite de ce beau village situé au confluent de la Vienne.
Mercredi matin quelques coups de pagaie nous menèrent à Saumur où l'on se dégusta un bon cappuccino en terrasse et où l'on acheta un gâteau pour l'anniversaire de l'ami Claude. Il ventait fort et Martine envoya même le spi pour le fun, le repliage fut une autre affaire. on avança bon train jusqu'aux portes du village de Le Thoureil.
Un super bivouac fut trouvé après quelques tâtonnements. On se téléphona même d'une rive à l'autre pour se coordonner. Un plat végétarien de lentilles, carottes aux épices et surtout une semoule sauce carambar requinquèrent les troupes (il y avait aussi blanc, rouge et bière fraîche grâce à la glacière). On décanilla de bonne heure le lendemain et on se translata dans le charmant village de Le Thoureil. Nous passâmes au cimetière
payer nos respects à un membre de la famille de Jean Raymond et un cappuccino (un original était à la bière quand même) servi en terrasse par une charmante au minois qui rappelait Pénélope Cruz acheva de nous ravir. Phébus frappait sans relâche et l'on s'arrêta à l'ombre d'une petite halle dans le village de la Bohalle pour le picnic. Un essaim d'abeilles en transhumance nous inquiéta un peu (moi surtout) et finit par se garer dans un buisson autour de sa reine. On pagaya encore un peu et on s'arrêta à la Daguenière pour visiter l'atelier des frères Marret., spécialistes de la réparation de bateaux bois. Un petit bar situé sur la cale convainquit la troupe que c'était là le bivouac idéal avec ombre et bière fraîche à volonté. En apothéose Jean Raymond nous régala de son mythique risotto agrémenté d'un chorizo un peu piquant au goût de ceux qui ont du mal à manger épicé ;) .
début de nuit un peu bruyant et au petit matin du vendredi spectacle réjouissant d'une montgolfière décollant et traversant la Loire chargée de passagers ravis.
Nous étions à 8h30 sur l'eau et en une couple d'heures on atteignait Bouchemaine, terme de notre périple ligérien. Navette rapide (3heures quand même) et on chargea, se congratula et se sépara pour revenir à Tizé sur le coup de 16h30.
La Loire en bateau c'est: des paysages magnifiques, un isolement presque total, des ratatonnes d'oiseaux de tout plumage, une convivialité de qualité et tout çà à quelques encablures de nos pénates. Une belle balade vous dis-je. plus de 100km de navigation avec de nombreux zigzags pour éviter les hauts fonds (merci le balisage).

Et le tout pour moins de 100€ par tête de canoteur tout compris dont 175€ pour l'achat de Bébert III.

Les canoteurs: Anne, Martine, Jean Raymond, Claude, Franck Jean-Pierre, François (R1 peu débordé)

Prochaine sortie en OC: La Dordogne en octobre
“Everyone must believe in something. I believe I'll go canoeing.”
Henry David Thoreau

Répondre