Comptes rendus des sorties 2019

Tous les comptes-rendus des sorties, à lire et à relire au coin du feu.
pchauvel
Messages : 444
Enregistré le : mar. 21 mai 2013 18:37

CR sortie rance 16 juin 2019

Message par pchauvel » mar. 18 juin 2019 12:29

4 teviens 12 € PC, EL, Fl, JC

RDV club 10h45, passage chez Jean pour récupérer son K2. Pique nique sur la cale du Vigneux. Nous embarquons vers le sud pour faire notre début de nav contre vent et marée. Sur le conseil d’un pagayeur de Plouer nous remontons un affluent rive droite, voyons des tadornes, des ruines de moulin, exploration qui mériterait d’être poursuivie plus amont mais à marée montante.

Nous contournons l’île au sud de Port St Jean. Ça passe, ça passe puis ça passe plus. Il faut mettre pied à terre pour pousser le bateau. Heureusement on trouve le dur assez vite et le « portage » n’est pas long.

Nous poussons jusqu’à Plouer, rentrons dans le port. L’envie de nous dégourdir les jambes nous prenant on abandonne les bateaux une vingtaine de minutes. Au retour nous voyons que le bas de la cale est bien envasé. Le réembarquement sera bien vasouillard. Arrivés à l’entrée du port nous trouvons le seuil relevé : petit portage. On se rappellera que le port de Plouer, c’est mieux à la montante …

Le retour avec vent et courant est expédié très rapidement.

A l’arrivée nous trouvons Xavier qui vient livrer la voile de Yves Abel.

Nous rentrons au club bien fatigués mais contents.

Patrick

Theo LC
Adhérent(e)
Messages : 146
Enregistré le : jeu. 23 mai 2013 19:36

Gaves de Cauteret

Message par Theo LC » sam. 22 juin 2019 19:49

Afin de passer un bon weekend de quatre jours, Jérôme, Vincent et moi décidons de voyager vers les gaves de Cauterets où du beau kayak nous y attend.

Départ Mercredi 29 au soir en direction de Pau. Nous roulons à trois et arrivons à 5 h du matin à destination où nous retrouvons le groupe d’Alan. Réveil aux alentours de 7 h afin de récupérer nos nouveaux bateaux ainsi que Julien un ancien du club et son pote Arthur (la sardine).

Ceci terminé nous filons vers les gorges de Lutz (Gavarnie) pour finalement nous rendre compte que le parcours n’est pas navigable en raison du niveau d’eau trop faible. Peu importe, Cauterets n’est pas loin et nous nous mettons d’accord pour naviguer le P4 (gorges basses). Nous arrivons finalement à naviguer après une longue recherche du point d’embarquement. Le premier rapide arrive vite, une petite partie de l’équipe passe sans problème mais ne pardonna tout de même pas à la sardine qui finit par nager quelques mètres. Nous retrouverons son bateau bien plus bas après un infran qui mit fin à notre descente. Dans la soirée nous apprenons que les Locaux embarquent à la raillère (rapide impressionnant désormais quasi infran) pour une décente de la partie classique. Ils connaissent par cœur et ça se voit. Leur navigation est parfaite et c’est très beau à voir.

Le lendemain matin, seul Julien moi et Jérôme avons l’envie de naviguer nous embarquons donc sur une portion de la partie classique. Un petit classe IV qui se navigue à vue histoire de prendre en mains nos bateaux. L’après midi nous naviguerons sur les parcours P3 et P4 avec les locaux dégottés par Jérémy. Nous avançons très vite, pas besoin de débarquer, nous suivons les passes des locaux Le P3 se termine alors sans problème et nous enchainons sur le P4 ou certains membres du groupe sentant la difficulté arriver décident de mettre un terme à leur descente. Nous continuons donc la descente dans des gorges très isolées. C’est magnifique, assez dur mais bonne chance pour en sortir !

Samedi matin, le groupe d’Alan décide de partir en Ariège dans la vallée du Salat. C’est l’occasion d’aller naviguer sur Gavarnie. Nous nous lançons dans le P1 classe IV / V. L’embarquement au pied du cirque de Gavarnie est sublime. La décente se passe bien, les gorges sont magnifiques seule la difficulté manque un peu mais n’oublions pas le rouleau passé de travers par Vincent qui ne lui pardonna pas. C’est donc dans un bar de Gavarnie même que nous terminons cette journée enrichie des tournées de la sardine et Vincent.

Dimanche, Jérôme, Théo et Julien, n’ayant pas été rassasiés en sensations, décident de se lancer dans la classique. La partie la plus dur hormis les 800 m (une portion abominable). Nous embarquons en dessous de la pisciculture (un autre énorme rapide). Pas le temps de s’échauffer nous entrons directement dans le vif du sujet et ni une ni deux nous voilà dans le premier rapide. Pas un pour rattraper l’autre. Aucun d’entre nous ne passe ce rapide correctement malgré une reconnaissance, entre les mauvaises lignes et les trajectoires en arrière. Mais bon finalement ça passe pour ce rapide. Le reste de la rivière est tout aussi soutenu c’est du bon V qui enchaine, aucun stop, c’est chacun pour soi, de quoi faire le plein d’adrénaline. Nous arrivons en bas en à peine 20 minutes de navigation à bout de forces mais heureux et rassurés d’être arrivé. Ça y est c’est l’heure d’acheter les derniers souvenirs et de dire au revoir aux magnifiques montagnes de Cauterets !!!

Bilan de notre groupe :
3 bains de la sardine
1 bain de Vincent
2 esquimaux pour théo
1 esquimau pour julien
Perfect pour Jérôme (ça rattrape le Portugal)

Voici les liens pour

- Les photos : https://photos.google.com/share/AF1QipO ... ZuMHFxaEVn

- La vidéo : https://youtu.be/8lAyU8meNV8
Modifié en dernier par Theo LC le ven. 28 juin 2019 10:18, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Marco
Administrateur du site
Messages : 298
Enregistré le : ven. 17 mai 2013 14:18

Descente 'Rando curieuse'

Message par Marco » lun. 24 juin 2019 10:29

Nous étions finalement 18 sur l'eau ce samedi 22 juin (2 conférencières, 5 extérieures, 10 teviens)
RDV fixé à 11h00 au port du rheu, le temps de faire la navette, la navigation du matin a été annulée.
RDV parfait avec l'autre groupe de cette rando qui faisait Plaine de Baud-Pont-Réan.

Embarquement à 13h15 , Descente jusqu'au moulin de champscors, portage et embarquement dans le bras sauvage de la Vilaine.
Mme Schermann et Mme Atan nous apporte leur savoir sur les plantes des berges et aquatiques.

Eclusage à l'écluse de Mons puis descente jusqu'à Pont Rean.
pour certains passage de la glissière pour d'autres portages car l'éclusier était parti on se sait zou ...
Partage d'un pot de l'amitié et débiefing avec Gaelle Regnier sur l'organisation

pour Mémoire (avec des débutants):
Port du rheu - Champs cors = 45 mn
Conférence = 2h
Fin du bras -> Ecluse : 1h
Ecluse de Mons de Mons -Pont Réan => 45 mn

C'est grandement suffisant pour des néophytes !!!!!

Les photos sont disponibles ici : https://drive.google.com/drive/folders/ ... sp=sharing et ici https://drive.google.com/open?id=1nigL7 ... vTk1Da_v4D

Avatar du membre
Sam
Administrateur du site
Messages : 383
Enregistré le : jeu. 16 mai 2013 15:12

Remontée de la Seiche jeudi 27 juin

Message par Sam » jeu. 27 juin 2019 19:06

1er coup de pagaie à 10 h 15 de Pont-Réan. Jean et moi sommes remontés presque jusqu'à la 4 voies Rennes-Nantes, passant par Bruz, Pont-Péan/Chartres et presque Noyal-Châtillon-sur-Seiche. À partir de la clinique de Bruz ça grattait un peu voire carrément, nous avons dû marcher dans l'eau sur certains passages. Ça rafraîchit mais ça nous fait dire que le kayak c'est vachement mieux avec de l'eau.
Un arbre nous a fait finalement faire demi-tour vers 13 h 15 à quelques hectomètres de la 4 voies à environ 2 km de Noyal-Châtillon-sur-Seiche. Nous sommes redescendus un peu pour trouver une table pour manger, sommes repartis vers 14 h 15, avons fait un arrêt pour discuter avec le propriétaire du Mirage et avons débarqué vers 16 h 45.
Le parcours est quasi intégralement (sauf le début sur la Vilaine) à l'ombre et est très sauvage avec de beaux arbres, des oiseaux, un serpent nageur, pas de ragondins apparemment. Nous avons fait environ 24 km.
On pourrait imaginer une descente (avec un peu plus d'eau) Noyal-Châtillon-sur-Seiche -- Pont Réan avec une manip' à vélo.
Le kayak c'est vachement mieux avec de l'eau.

Avatar du membre
Marco
Administrateur du site
Messages : 298
Enregistré le : ven. 17 mai 2013 14:18

WE St gildas de rhuys 29-30 juin 2019

Message par Marco » ven. 5 juil. 2019 00:04

pour nous éviter la canicule , nous étions 3 (Bernadette, Frecho et Marco) à nous réfugier dans le golfe .
Arrivée à 12h00 avec à peine 22° , sur l'eau temps gris sans vent bref pas l'ombre de la queue d'une canicule !!! on a même mis nos anoraks !!!
on a même poussé le vice jusqu'à marcher jusqu'au chateau de Suscinio.
Au retour , frecho nous trouve un phoque à la pointe saint jacques !!!! (surement un refugié climatique lui aussi).
Rougaille Express au soleil couchant
le lendemain , St Gildas - Pointe du Ruaud sous un petit soleil , là pas de Phoques mais des Grottes dans les falaises de St Gildas.
au total 26 kms + 23 km , un bo WE de kayak !!!
40€ , 3 teviens

François
Membre du Comité Directeur
Messages : 1159
Enregistré le : ven. 17 mai 2013 10:31

La Loire de langeais à Bouchemaine en OC 1er au 5 juillet

Message par François » sam. 6 juil. 2019 17:34

Notre chère Maryse ayant déclaré forfait pour raisons de santé nous n'étions que 7 au départ et un k :( :shock: :cry: k de mer fut donc chargé sur la remorque. A Bouchemaine on retrouva l'ami Franck, son équipier Jean-Pierre et son Prospecteur. On remonta tout ce joli monde à Langeais et sur le coup de 15h Jean-Raymond, Anne,Martine, Claude, François et les deux sus-nommés embarquèrent pour une joyeuse équipée. Nous nous étions promis de faire plus light que les autres années mais le poids des sacs , glacières, bidons et autres tarps nous enfonçaient de quelques cm. Ce n'était pas encore cette année que nous allions rejoindre le groupe des CUL (canoteurs ultras légers).
La Loire était basse et ses bancs de sable peuplés de zoziots rigolards promettaient des bivouacs sympas. Vers Ingrandes on s'installa sur une plateforme sableuse un peu abritée du vent après une douzaine de km et on s'attela au dîner: rougail saucisses, confectionné par Martine.
Le lendemain une grande journée de pagaie avec pas mal de vent mais un cagnard d'enfer nous mena juste en amont de Saumur pour un bivouac touareg sur une plateforme bien ventilée. Malgré les moqueries de ma chère et tendre je confectionnai un abri pour les troupes avec le tarp et le dîner de harengs pommes de terre fut apprécié. Le midi nous avait trouvé à Candes saint Martin pour un picnic à l'ombre et une visite de ce beau village situé au confluent de la Vienne.
Mercredi matin quelques coups de pagaie nous menèrent à Saumur où l'on se dégusta un bon cappuccino en terrasse et où l'on acheta un gâteau pour l'anniversaire de l'ami Claude. Il ventait fort et Martine envoya même le spi pour le fun, le repliage fut une autre affaire. on avança bon train jusqu'aux portes du village de Le Thoureil.
Un super bivouac fut trouvé après quelques tâtonnements. On se téléphona même d'une rive à l'autre pour se coordonner. Un plat végétarien de lentilles, carottes aux épices et surtout une semoule sauce carambar requinquèrent les troupes (il y avait aussi blanc, rouge et bière fraîche grâce à la glacière). On décanilla de bonne heure le lendemain et on se translata dans le charmant village de Le Thoureil. Nous passâmes au cimetière
payer nos respects à un membre de la famille de Jean Raymond et un cappuccino (un original était à la bière quand même) servi en terrasse par une charmante au minois qui rappelait Pénélope Cruz acheva de nous ravir. Phébus frappait sans relâche et l'on s'arrêta à l'ombre d'une petite halle dans le village de la Bohalle pour le picnic. Un essaim d'abeilles en transhumance nous inquiéta un peu (moi surtout) et finit par se garer dans un buisson autour de sa reine. On pagaya encore un peu et on s'arrêta à la Daguenière pour visiter l'atelier des frères Marret., spécialistes de la réparation de bateaux bois. Un petit bar situé sur la cale convainquit la troupe que c'était là le bivouac idéal avec ombre et bière fraîche à volonté. En apothéose Jean Raymond nous régala de son mythique risotto agrémenté d'un chorizo un peu piquant au goût de ceux qui ont du mal à manger épicé ;) .
début de nuit un peu bruyant et au petit matin du vendredi spectacle réjouissant d'une montgolfière décollant et traversant la Loire chargée de passagers ravis.
Nous étions à 8h30 sur l'eau et en une couple d'heures on atteignait Bouchemaine, terme de notre périple ligérien. Navette rapide (3heures quand même) et on chargea, se congratula et se sépara pour revenir à Tizé sur le coup de 16h30.
La Loire en bateau c'est: des paysages magnifiques, un isolement presque total, des ratatonnes d'oiseaux de tout plumage, une convivialité de qualité et tout çà à quelques encablures de nos pénates. Une belle balade vous dis-je. plus de 100km de navigation avec de nombreux zigzags pour éviter les hauts fonds (merci le balisage).

Et le tout pour moins de 100€ par tête de canoteur tout compris dont 175€ pour l'achat de Bébert III.

Les canoteurs: Anne, Martine, Jean Raymond, Claude, Franck Jean-Pierre, François (R1 peu débordé)

Prochaine sortie en OC: La Dordogne en octobre

Les photos de jean Raymond ici: https://www.dropbox.com/sh/an795d8v159n ... F6y8a?dl=0
“Everyone must believe in something. I believe I'll go canoeing.”
Henry David Thoreau

pchauvel
Messages : 444
Enregistré le : mar. 21 mai 2013 18:37

CR sortie cote N 11 7 19

Message par pchauvel » ven. 12 juil. 2019 11:29

3 teviens + 3 KMCE = 4 pagayeurs : PC, HL, DC, DL 10 €

RDV club 9h45 et Cancale 10h jonction des deux groupes 11h la varde. Nos deux shutttle bonnies repartent avec les deux véhicules pendant que nous embarquons. Les condition sont excellentes 2 bft O/NO et une petite houle de travers
DL et moi avons mis une ligne Deux maquereaux viendront s’y prendre et trois autres se décrocher, les hameçons chinois vieillissent mal.
Arrêt pique nique au Chevret une fois passée la pointe du Meinga. Nano-sieste avant de repartir direction la pointe du Grouin.
Le vent a un peu forci et tourné au N soulevant une houle travers incorfortable. Le passage de la pointe se passe très bien avec quelques beaux surfs. Nous faisons un tour de l’ile des landes où Dl pique une aiguillette Nous repassons une seconde fois le chenal avec des surfs encore plus sympas car la renverse a eu lieu et le vent du N lève des vagues contre le jusant.
Débarquement à Port Pican où nous retrouvons nos véhicules.
Collation en attendant le marché des saveurs qui a lieu tous les jeudis soirs en saison à Cancale. Les associations locales s’y succèdent pour vendre des moules frites pour améliorer leur trésorerie et c’est sympa, bon et bon marché. On reviendra.
Retour club 20h30, rinçage rangement.

PC

jeancouderc
Adhérent(e)
Messages : 86
Enregistré le : lun. 20 mai 2013 22:04

Défi des Courreaux 22-23 juin 2019

Message par jeancouderc » dim. 14 juil. 2019 21:21

Bonjour à tous,

Comme chaque année cette sortie alliant convivialité et générosité a réuni la communauté kayakiste bretonne, des nageurs en mer, la SNSM, les commandos marine et la communauté humanitaire autour de l’autisme (plus de 300 personnes sur ou dans l’eau).

https://www.letelegramme.fr/morbihan/pl ... 318679.php

https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 89208.html

Ce Samedi 22 Juin 2019, rendez-vous matinal 7H00 plage du Perello, puis départ vers l’ile de Groix. Nous y sommes accueillis fort généreusement (collation) comme chaque année par la communauté de Groix et de la SNSM durement touchée cette année. Retour vers le continent en assurant la navigation et la sécurité de notre nageur

Cette année l’équipe TEV, elle aussi durement touchée par les forces du mal (de dos) était réduite aux acquêts, 2 personnes Christelle et Jean.
A l’arrivée avec bonheur nous avons pu échanger avec d’autres kayakistes et nageurs autour de plusieurs verres et agapes. Rendez-vous pris pour l’année prochaine avec nos nageurs.
Nous avons parachevé notre effort en revenant de la plage du Perrelo jusqu’à Larmor.
Dimanche, marché le matin, marche l’après-midi de Perello au beau port de Kerroch pour compléter la contemplation de cette cote face à Groix. Retour sans encombre ni bouchons autour de 20h au club.


Jean

Theo LC
Adhérent(e)
Messages : 146
Enregistré le : jeu. 23 mai 2013 19:36

Briançonnais juillet

Message par Theo LC » lun. 22 juil. 2019 21:50

Ce dimanche notre groupe composé de 9 TEViens à pris la route dès 7 h en direction des Alpes briançonnaises. Le trajet était long mais s'est effectuée sans soucis. L'arrivée à eu lieu au camping du verger à 21 h.

Lundi nous décidons afin de nous mettre en jambes de descendre la magnifique clarée (II) ou une première surprise nous y attend... De violentes coulées de boue ayant eu lieu quelques jours avant, elles ont ravagé le lit original de la rivière. La fin du parcours est donc à présent décalé d'une cinquantaine de mètres. La descente s'est tout de même bien déroulée et pour cause nous l'avons descendu trois fois. L'après-midi c'est sur la Gyronde que nous partons naviguer. Le courant était puissant (beaucoup plus qu'habituellement) et envoya Mathys à la baille qui nagea quelques mètres. Son bateau lui dévala encore une grande partie de la rivière. Nous finirons par le leacher jusqu'à l'argentière.

Mardi embarquement au rapide du Casset sur la haute Guisane. Le niveau était très correct et nous a permis une super descente malgré un bain de Bernadette. L'après-midi c’est sur la partie basse que Alain et Théo se sont lancés en rejoignant un autre groupe trouvé à l’embarquement. Là encore le niveau d'eau était assez élevé. La descente se fait très rapidement et sans problème et nous avons encore de l'énergie pour naviguer sur les chutes du Fournel. Le début se déroule tranquillement. En revanche, après quelques chutes une double cravate vient s'offrir à Mathys suivi d'un bain périlleux.

Le lendemain c’est avec le groupe de REN que nous décidons d’aller naviguer sur le magnifique Guil (40 cm au pont de la Chaplue). Embarquement au-dessus de la combe de Ville-Vielle pour descendre ce merveilleux parcours engorgé suivit bien évidement de la combe de Château-Queyras dans laquelle trois bains auront lieu. Pique-nique au cimetière habituel puis embarquement aux triples chutes pour Théo, qui retrouve ensuite le groupe au pont de la Chaplue pour naviguer sur le moyen Guil. Pour terminer c’est sur le très bas Guil que nous avons clôturé cette journée.

Jeudi matin nous retrouvons thomas, un ancien du club ainsi qu’un groupe de Cachan (94) guidé par Gael, le fils de Cristelle venu découvrir de nouvelles rivières. C’est donc reparti pour une deuxième journée Guil. La matinée est très similaire au jour d’avant et Château-Queyras se passe à merveille. Cette fois ci, embarquement l’après-midi, sur le millénium pour Théo et Thomas. Les triples-chutes s’en suivent pour Alain, Gael, Thomas ainsi que Théo et Elsa en K2. La suite se fait sur le moyen Guil toujours aussi sympa puis sur le bas Guil à partir du tunnel. Cette portion est vraiment magnifique et on peut y retrouver de beaux enchaînements de rapides.

Vendredi c’est encore avec le groupe de Cachan que nous partons naviguer. Cette fois ci sur la Guisane. Le niveau d’eau est toujours très bon et la descente se passe à merveille. Nous descendons d’ailleurs deux fois cette portion. L’après-midi Théo emmène Frecho, Gael et Mathys pour leur faire découvrir la basse Guisane (un cran au-dessus de ce qu’ils ont fait jusqu’à maintenant). Le courant est tout aussi soutenu que mardi et fit dessaler Mathys. Le reste de la rivière se passe sans encombre. Pour certains c’est un soulagement d’être arrivé.

Samedi matin c’est sur la haute Gyronde que nous embarquons (en dessous du barrage de Vallouise). Tout le monde embarque, il y a du volume et c’est très sympa. Sauf pour Elsa à bout de force qui dessala au début et qui fit contraint d’arrêter. L’après midi nous retrouvons encore le groupe de Cachan pour la basse Gyronde. Cette fois ci embarquement aux vigneaux jusqu’aux SEV de l’argentière. Une fois arrivé Théo à RDV à Vallouise avec un groupe trouvé sur la Gyronde le matin pour une navigation sur le Gyr plein d’eau. Il se fait donc navetter par Jean Pierre. Embarquement à 17 h 30 pour une arrivé à 17 h 45 dans le bar Luc Alphand avec le reste du groupe.

Pour le dernier jour, nous retournons sur le Guil car on ne s’en lasse pas. Ce jour ci, nous retrouvons Antoine Ducouret et son pote Antoine aussi avec lesquels nous naviguons encore une fois les combes de Ville- Vielle et de Château-Queyras. L’après-midi toujours millénium et découverte des triples chutes pour Mathys ainsi que pour Cristelle en K2 avec Théo. C’est reparti pour un moyen Guil toujours aussi ravissant suivit cette fois ci de la partie escalator magique pour Antoine, son pote et Théo. Le rapide de l’escalator à lui aussi bien changé en raison des coulées de boue. Ceci fait, nous enchainons sur le bas Guil avec Mathys qui nous fit une belle ouverture.

Le lendemain le campement est plié en un temps record (à peine une heure). Nous voilà à présent sur la route de rennes.

voici quelques photos et vidéos du groupe de Cachan en plus :
Guil
Guisane
Gyronde
Bilan financier / personne
nourriture : 93 €
camping : 63 €
péage : 20 €
transport : à venir

JayJay
Trésorier
Messages : 101
Enregistré le : mar. 21 mai 2013 20:25

Suisse / Autriche 2019

Message par JayJay » ven. 9 août 2019 23:04

Départ le Jeudi 25 aout à 17 heures du club après chargement de BBR. Nous nous arrêtons à Paris prendre l’ami Vincent et roulons jusqu’à 6 heures du matin ou nous trouvons de quoi poser les tentes et dormir quelques heures… Réveil vers 9h, petit déjeuner rapide et on va découvrir notre première région en suisse : Les Alpes Bernoises.

Vendredi 26 Juillet

La première rivière est très tranquille (trop d’ailleurs), il s’agit de la Simme avec du classe III annoncé mais qui correspond plus à du II (III). Premier pique-nique du séjour et direction le camping à Frutigen pour installer le camp.

L’après-midi nous allons reconnaître la Kander (32m3 à la station Hondrich sur RiverApp). Deux portions sont faisables sur RiverApp mais sans topo. Nous ne tenterons pas la première section (cotée en IV V) qu’on ne voit pas de la route mais embarquons sur la deuxième classée III sur riverApp. Les premiers cent mètres enchaînent bien, on va reconnaître le prochain passage. Il s’agit en fait d’un long passage IV+ (V?) d’environ 200m. Nous repérons la ligne et nous lançons… Tout se passe bien avec juste un esquimautage de Thierry. Le reste de la rivière est en classe III et s’enchaîne plutôt bien.

Samedi 27 Juillet

Le deuxième jour, nous allons voir la Kiene (pas de niveau en ligne). Nous shuntons la première partie classé V (6) qu’on ne voit pas du tout de la route et embarquons donc pour quelques kilomètres de classe IV vraiment plaisants. Première descente en 40 minutes, deuxième descente sans stop en moins de vingt minutes… C’est bon nous pouvons partir vers la prochaine destination : Engadine, où coule l’Inn suisse. 4/5 heures de route avant de pouvoir monter le camp au camping Chapella sur les bords de l’Inn.

Dimanche 28 Juillet

Nous embarquons sur les Gorges de Giarsun (28 m3 sur riverApp), très belle section tant au niveau du paysage que de l’eau vive, une première partie est en classe III puis le reste est en classe IV avec des beaux rapides slalomant… Nous faisons une deuxième descente ce jour-là où nous naviguerons avec le Dynamic Duo, rien à signaler si ce n’est un esquimautage de Thierry…

Lundi 29 Juillet

Nous restons une journée de plus en espérant pouvoir naviguer les gorges de Brail sur lesquelles le barrage lâche à partir du milieu d’après-midi. Le matin nous refaisons donc la gorge de Giarsun mais avec 50m3, la rivière est encore plus belle et pas beaucoup plus difficile… Le Dynamic duo naviguera à nouveau dans ces belles eaux!

Le midi nous scrutons le niveau de Brail Gorge jusqu’à 15h30 mais le niveau ne bouge pas.. On part donc randonner dans le coin, nous y croisons de nombreuses marmottes et des paysages toujours aussi beau. Après vérification de RiverApp au sommet de notre randonnée, la gorge de Brail est navigable (à 9m3) ! On descend donc en courant jusqu’au camion et rentrons au camping d’où se fait l’embarquement. Embarquement à 18h15. Premiers kilomètres de classe III, puis on rentre dans la gorge somptueuse, s’enchaîne alors plusieurs rapides classe IV manouvrier. Un esquimautage pour Jérôme et Thierry à un endroit mais pas de soucis ! Nous apercevrons un chamois dans les falaises avant l’arrivée. L’autostop pour rentrer au camping aura été long… mais la journée aura été fructueuse et ce sera la fin d’Engandine.

Mardi 30 Juillet

Nous partons vers l’Autriche mais toujours sur l’Inn. Sur la route nous embarquons sur les gorges de FinsterMunster (80m3), une rivière classe III avec 3 rapides plus gros. Cette section commence en suisse et se finit en Autriche. Belle transition !

Après l’embarquement nous arrivons sur un barrage en construction non prévu, nous décidons de porter afin d’éviter le rappel sous le barrage… Après quelques discussions avec le chef de chantier, nous réussissons à rembarquer en dessous. Cette fois, nous rentrons dans la gorge. Nous arrivons assez vite au premier rapide classe V+. Nous décidons de porter car la ligne est tendue et le topo parle d’une cave/siphon dans ce rapide… Le deuxième rapide est classé IV, il s’agit juste d’un S qui pulse un petit peu mais qui se passe tout seul. Nous arrivons alors au dernier rapide classé V, un beau rapide volumineux avec des trous à éviter. Nous y allons à la file indienne. Théo ouvre et passe bien, Thierry suit et se fait prendre dans un trou, ou il restera et nagera un petit peu. Thierry retourne tout seul à la berge. Mathieu et moi nous arrêtons avec lui pendant que Théo part à la chasse au kayak et l’arrêtera 500m plus bas. Thierry rembarque avec la pagaie de secours et nous finissons la rivière qui se calme alors jusqu’à la fin. Avec de la chance, nous retrouvons la pagaie de Thierry bloquée sous un arbre juste avant l’arrivée. Nous n’aurons rien perdu.

Nous roulons ensuite jusqu’aux abords de Landeck, ou il est compliqué de trouver un camping à cette époque mais Vincent nous trouva un emplacement dans un camping avec un lac de baignade. Instant détente pour tout le monde mais Mathieu se déboîte l’épaule sur la structure gonflable… Ce sera quasiment la fin du kayak pour lui…

Mercredi 31 Juillet

Il a plu ces derniers jours et le Pitzbach est navigable (affluent de l’Inn), on part donc à la découverte de cette nouvelle rivière qui n’est pas forcément faisable d'habitude à cette période. Deux sections sur cette rivière, la P2 est en classe III et se poursuit se jette dans l’Inn ou l’on peut enchaîner sur les gorges d’Imst. De notre côté, nous allons voir la P1 classée IV-V. La rivière est repérable en grosse partie depuis la route et n’est pas engorgée. Nous nous lançons après avoir repéré 2 arbres à porter absolument et un barrage infran. La descente se passe bien mais il y a beaucoup de cailloux et ça gratte pas mal, nous sommes plutôt sur du classe IV qui manque un peu d’eau… Théo casse son kayak sur cette rivière et naviguera désormais avec un diesel 75 du club. Tout le monde est fatigué, nous rentrons au camp se reposer !

Sur le retour, nous nous arrêtons voir Inn Shoot, une section de 2km classée V avec un rapide très gros et très impressionnant ! Le niveau est trop gros pour nous et nous décidons de ne pas tenter le coup à ce niveau…

Jeudi 01 août

Il est temps de découvrir l’Inn autrichienne, nous allons donc sur Landeck Gorge, mais Théo et moi embarquons 2km plus haut sur Inn shoot, en effet le niveau a baissé depuis la veille (environ 70m3 sur RiverApp). Après un souci de jupe et de calage pour Théo, on ré-embarque et tout se passe bien avec un esquimautage de Théo. Arrivés en bas, nous rejoignons le groupe pour Landeck Gorge, un joli classe III avec de gros trains de vagues mais peu de difficultés.

L’après-midi, nous allons voir une autre portion de l’Inn, entre Tosens et Prutz, classée III (IV+). Niveau d’eau plutôt bas (50M3 sur RiverApp). La descente est un peu longue car nous sommes sur du II (3) à ce niveau et le paysage n’est pas le plus beau non plus…

Vendredi 03 aout

Le jour est venu d’aller sur l’Oetz, gros affluent de l’Inn connu entre autres pour la Sickline (course extrême), elle en enfin passée navigable. Nous nous dirigeons vers la partie basse, la plus facile, classée III IV. Nous sommes à un niveau fort cependant (250cm à Tumpen). Après avoir vu la rivière depuis la route, seuls Théo et moi embarquons. La rivière est rapide et puissante avec de très beaux trains de vagues et de l’eau marron mais tout se passe bien. Après le portage obligatoire (barrage mortel), nous arrivons sur le rapide classé IV+ que nous faisons à vue. Théo passe bien mais je me plante dans ma ligne et me prends un premier pleureur avec premier esquimautage puis j’arrive ensuite dans un beau trou sans vitesse, chandelle et deuxième esquimautage, j’arrive finalement à sortir du rouleau par le côté, ouf ! La fin se passe sans encombre comme la première partie.

L’après-midi, nous décidons de faire la partie des montagnes russes sur l’Inn (Gorges d’Imst), classée III et qui draine beaucoup de raft, c’est au milieu de cette section que se jette l’Oetz. Cela permet de faire naviguer Mathieu en K2. Cette section n’est finalement pas très russe et plutôt longue entre les trains de vagues… (300m3 riverApp)

Samedi 04 aout

Dernier jour de navigation, après avoir plié le camp, on repart dans la vallée de l’Oetz, cette fois-ci, on monte plus haut dans la vallée pour naviguer sur un des deux confluents de l’Oetz : La Venter Ache. Nous partons sur la section basse qui est classée IV mais sans doute plus dure quand nous l’avons fait. Nous embarquons à 4 (Théo, Mathieu, Thierry et Moi). Ça enchaine très vite et c’est technique, Mathieu esquimaute lors du premier rapide, derrière çà enchaine en classe IV+ continu avec quelques gros passages mais tout se passe à vue, plus ou moins bien. Mathieu et Thierry arrêtent au milieu de la section, ils sont un peu dépassés et Mathieu craint pour son épaule. Nous finissons donc avec Théo, la suite est similaire. Nous arrivons en bas sans encombre, une des plus belles rivières du séjour que ce soit au niveau kayak ou au niveau paysage même si ce n’est pas très engorgé.

Dernier pique-nique, puis nous refaisons la basse Oetz (Théo et moi) pour finir ce stage… Il y a moins d’eau que la veille mais la rivière est similaire. Dans le rapide IV+, cette fois c’est Théo qui se fait avoir par le pleureur mais il s’en sort sans esquimautage et assez vite ! Débarquement, rangement et on rentre en France… Arrivée à 6 heures du matin le dimanche.

Bilan :

- 5 Participants: Théo LC, Thierry P, Vincent G,Jérôme G (moi) et Mathieu Brandon (Club de guipry)

- 1 bain (seulement...)

- 7 rivières découvertes (ou redécouvertes pour certains), 13 sections naviguées (7 sur l’Inn entre la suisse et l’Autriche)

- 545 € / Personne dont 250€ pour le transport. 650€ de solde pour le club.

- Les régions visitées sont superbes pour progresser et avec des rivières bien plus en eaux que chez nous, nous reviendrons, c’est sûr et il nous reste de très belles sections à faire sur l’Oetz et la Venter Ache.

- Une vidéo est en préparation mais sans appareil photo et avec une gopro en rade, nous sommes un peu pauvres en images…

- Pour ceux qui veulent, ci-dessous vidéos d’inconnus sur les sections les plus difficiles que nous avons faites avec un niveau d’eau similaire :
Basse Oetz : https://www.youtube.com/watch?v=XyqHyi88kFg
Venter ache : https://www.youtube.com/watch?v=cTmLyeORc34&t=73s
Inn shoot : https://www.youtube.com/watch?v=E5Dq6Jz_jYQ&t=115s
Finstermunster : https://www.youtube.com/watch?v=z63RlF0XBWA



Jérôme

Répondre